Maladies soignées à Divonne en 1897

Les Cures de Divonne, manuel d’hygiène pratique à l’usage du baigneur
par le Dr François Roland – Editeur Steinheil (Paris – 1897)

Les maladies qui peuvent être guéries ou améliorées par les cures de Divonne sont très nombreuses, nous ne pouvons qu’indiquer les principales :
Aphonie. Toux nerveuse. Asthme. Pleurésie ancienne. Adhérences pleurales.
Palpitations nerveuses. Coeur graisseux. Troubles de la circulation. Congestion et anémie
cérébrales. Congestion pelvienne. Hémorrhoïdes. Asphyxie locale.
Anorexie. Atonie stomacale et intestinale, dilatation de l’estomac. Vomissements nerveux.
Flatulence. Chimisme stomacal exagéré ou insuffisant. Digestions paresseuses. Insuffisance biliaire. Dyspepsie putride. Auto-intoxication. Vertige gastrique. Diarrhée atonique. Constipation.
Paralysie de la vessie. Incontinence nocturne d’urine. Pertes séminales. Prostatorrhée. Impuissance. Faiblesse de l’utérus (fausses couches à répétition), déviation de l’utérus. Aménorrhée, dysménorrhée. Ovulation insuffisante. Métrites. Hémorrhagie utérine. Catarrhe utérin.
Faiblesse nerveuse. Faiblesse irritable. Neurasthénie. Nervosisme. Vertige. Hystérie. Paralysie et anesthésie hystérique. Goitre exophtalmique. Paralysie agitante. Chorée. Epilepsie.
Névralgies. Névralgie sciatique. Céphalalgie, céphalée de croissance.
Faiblesse musculaire. Faiblesse générale.
Tremblement. Contracture. Spasmes des sphincters. Torticolis. Tics convulsifs. Crampes des écrivains. Hoquet.
Psychoses douloureuses. Mélancolie. Hypochondrie. Phobies. Insomnie.
Arthritisme. Rhumatisme. Lymphatisme, anémie et chlorose. Obésité. Gravelle. Diabète.
Goutte. Migraine.
Alcoolisme. Saturnisme. Syphilis. Fièvres paludéennes. Empoisonnement par l’opium et le tabac (morphinomanie, dipsomanie, tabagisme).
Sclérose. Ataxie locomotrice. Méningo-encéphalite diffuse. Myélites chroniques.
Engorgement des organes (foie, rate, utérus, prostate) etc.
Engorgement des tissus résultant d’entorse, fracture. Contusions des membres et du tronc.
Tumeurs blanches. Hydarthrose. Arthrites chroniques.

Divonne-les-Bains - Ain - France

Cet article, publié dans Thermalisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.